Quelques repères historiques

Staline prend le pouvoir et lance le premier plan quinquennal (1928-1932). L’objectif est d’industrialiser rapidement l’URSS via une planification générale de l’économie, augmentation de la production de charbon et d’acier, construction d’ouvrages pharaoniques, barrages et canaux.
Abandon de la NEP, création des kolkhozes et des sovkhozes. La contestation paysanne engendre la déportation en masse des koulaks, les paysans riches.
Première grande purge du parti visant à éliminer ses anciens camarades « carriéristes et égoïstes ».

1925 : Création du Parti Communiste de l’Union Soviétique (PCUS).
La doctrine unitaire de Staline s’oppose à la doctrine fédéraliste de Lénine.
Il revient sur ses positions et permet la création de plusieurs républiques fédérées (dans le Caucase, en Carélie et en Asie centrale).
1927 : Staline devient le dirigeant suprême de l’Union soviétique.
1928-1932 : Mise en place du premier plan quinquennal. Développement de l’industrie lourde.
– La production de charbon double, celle de l’acier triple.
– Construction de barrages (sur le Dniepr), de canaux (entre la mer Baltique et la mer Blanche, le canal Moscou-Volga, le canal Volga-Don).
1929 : Abandon de la Nouvelle Politique Économique (NEP).
Les terres doivent être mises en commun. Les moyens de production agricoles sont regroupés dans des kolkhozes ou dans des sovkhozes.
Après son exil intérieur à Alma-Ata, Trotsky est expulsé d’URSS et conduit à Constantinople.
1929-1931 : Purge du parti.
Plus de 250.000 communistes sont exclus du Parti, beaucoup pour « déviationnisme droitier ».
1931-1933 : La diminution de la productivité agricole provoque de nouvelles famines qui causent la mort de près de six millions de personnes.