Quelques repères historiques

Malgré les informations fournies par les alliés et ses propres services de renseignements (Richard Sorge), Staline ne croit pas à une invasion imminente du territoire soviétique par l’Allemagne nazie.
En 1941 la Wehrmacht attaque l’URSS, se déploie sur trois fronts et enfonce les lignes de défenses de l’URSS jusque dans les faubourgs de Moscou.
Fort de ses 400.000 ‘Sibériens’, G. Joukov défend la capitale et Staline délaisse l’idéologie, en appelle aux valeurs et aux grandes figures historiques de la nation russe dans un discours resté célèbre sur la place rouge.
La bataille de Koursk est l’une des batailles qui détermine l’issue de la guerre. En mai 1945 l’Allemagne nazie est défaite.

Juin 1941 : Attaque massive du Troisième Reich (Opération Barbarossa), entrée dans la Seconde Guerre mondiale.
Octobre 1941-Janvier 1942 : Bataille de Moscou.
1943 : Défaites de l’armée allemande à Stalingrad et à Koursk.
Février 1945 : Conférence de Yalta et partage du monde.
Avril-Mai 1945 : Bataille de Berlin.
Mai 1945 : Capitulation de l’Allemagne nazie, 23 millions de Soviétiques sont morts au cours du conflit.