1914 - 1918

Avant la Première Guerre mondiale, la culture de l’affiche de propagande, notamment militaire, n’avait pas cours dans l’Empire russe.
Il n’existait qu’une culture séculaire de loubok – Images humoristiques primitives.
Elle prit son essor pendant la première guerre mondiale. Caricatures de l’ennemi,  images d’exploits et diverses scènes de propagande avec appels aux dons pour les besoins du front et des blessés de guerre.
En octobre 1914 le gouvernement russe lança le premier emprunt d’état de 500 millions de dollars, bien ancré dans la mémoire française. Les affiches font explicitement référence aux prêts militaires de 5,5%.
Une pratique courante en temps de guerre menée par tous les belligérants, visant à mobiliser l’industrie et à couvrir les dépenses militaires.

Juillet 1914 : Augmentation des effectifs et concentration aux frontières de l’armée impériale.
Août 1914 : Les armées russes mal équipées, mal armées, mal préparées, mal commandées, constituées essentiellement de paysans peu motivés au combat, sont battues par les Allemands à Tannenberg.
1915 : Le front est percé de toutes parts ; la Pologne et la Lituanie sont occupées par les Allemands qui atteignent la Berezina.
1916 : Toutes les tentatives russes pour reprendre l’offensive, en particulier celle menée par le général Broussilov dans les Carpates, échouent.
Novembre 1917 : À la suite du coup d’état bolchevique, la Russie soviétique signe un cessez-le-feu séparé avec l’Allemagne.
Mars 1918 : Le traité de paix de Brest-Litovsk est signé avec l’Allemagne.